6 questions à se poser pour transformer les mesures de productivité en analyse RH prédictive de productivité

Nous avons récemment diagnostiqué chez l’un de nos clients des dysfonctionnements majeurs générant des écarts de proclockductivité importants pour l’entreprise.

Pour récupérer les coûts cachés liés à ces dysfonctionnements RH, nous sommes partis de données RH dont l’entreprise disposaient, en posant 2 questions :

Quelle est la productivité moyenne par business unit, par équipe dédiée dans chaque business unit ?

Quel est le délai moyen de productivité pour un nouvel arrivant ? (Time-to-productivity)

Nous avons enrichi ces mesures RH en informations prédictives, notamment grâce à 4 questions :

Est-ce que la performance des managers influe sur la productivité des équipes ?

Quel est l’impact du parcours d’intégration et de la formation des collaborateurs sur leur « Time-to-Productivity » ?

En général, quels sont les actions-clés qui génèrent plus de productivité ?

Quelles business unit ou groupe de travail sont « à risque » de faible productivité ?

Cette analyse a permis à ce client d’accroître sa productivité en :

mettant en place des groupes projets d’accélération du « time-to productivity » en incluant des nouveaux arrivants et collaborateurs expérimentés autours des dysfonctionnements identifiés.

formant les managers à l’identification des dysfonctionnements humains générateurs de baisse de productivité dans leurs équipes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher