L’inadéquation des compétences coûte plus de 3 milliards de dollars aux entreprises françaises

Image

Ne pas avoir la bonne personne au bon poste coûte cher.

C’est ce que révèle la nouvelle étude réalisée par PwC pour LinkedIn «Adapt to Survive ». Celle-ci recoupe pour la première fois certaines informations des profils des membres du réseau LinkedIn dans 11 pays et les données issues de 2 600 entreprises étudiées par PwC Saratoga, l’une des principales bases de données RH au niveau mondial. La faible adaptabilité des compétences – difficulté des personnes à se former à de nouveaux savoir-faire ou à changer de secteur d’activité – coûte ainsi à l’économie mondiale 150 milliards de dollars en manque de productivité et renchérit les coûts de recrutement.

Une analyse qui permet à PwC de lancer l’Index d’Adaptabilité des Compétences. Cet outil positionne en tête les Pays-Bas, le Royaume-Uni et le Canada. La France prend la 7e place du classement (sur 11 pays étudiés).

Mais comment adapter les compétences ?

3 facteurs clés de succès :

pour les salariés : apprendre à identifier les secteurs émergents pour programmer son développement de compétences ….notamment en utilisant son compte personnel de formation !

pour les entreprises : développer une stratégie RH visant à cartographier les compétences critiques de demain, afin de recruter et accompagner les talents plus efficacement.

pour les pouvoirs publics :  travailler à la création d’un état d’esprit valorisant, favorisant et récompensant l’adaptabilité. Ils doivent pour ce faire utiliser tous les moyens à leur disposition, dont la législation sur le travail, et aussi adapter leurs systèmes d’éducation et de formation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher