Développer la mémoire du geste avec la réalité virtuelle

gants haptiquesLorsque l’on veut identifier les best practices du développement des compétences par la réalité virtuelle, il est intéressant de se tourner vers le secteur médical, et comme souvent, vers les benchmarks internationaux.

En effet, l’une des limites de la VR est le manque de réalisme lorsque l’on veut simuler des gestes qui demandent un effort musculaire. La start-up britannique FundamentalVR a développé un outil de formation chirurgicale en réalité virtuelle qui intègre un gant avec retour haptique. Cette technologie permet à l’utilisateur de ressentir les objets virtuels.

Dans le cas pré cité, le chirurgien peut ressentir les excroissances osseuses d’une hanche qu’il opère et identifier un ligament par le toucher. La précision est millimétrique.

Traduite dans le monde de l’entreprise, cette solution permettrait par exemple de mieux prévenir les risques musculo-squelettiques en simulant des ports de charge.

Lors de formation incendie, l’utilisateur pourrait ressentir le poids de l’extincteur virtuel qu’il manipule.

Mais l’on peut aussi imaginer de mieux former à l’utilisation de machines en simulant la résistance d’un bouton à actionner par exemple.

Pour ceux d’entre vous, qui, comme moi, s’intéressent aux neurosciences et au neuro learning, ces gants haptiques renforcent très précisément la mémoire du geste. A suivre donc pour optimiser les compétences techniques et comportementales des collaborateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher