skip to Main Content

En 2020, préférez les micro-actions© aux objectifs

Les habitudes permettent de catalyser le changement

À l’approche de la nouvelle année, nous avons tous tendance à penser à fixer des «objectifs» pour 2020. Les objectifs sont une autre façon de dire «je veux». “Je veux” signifie que vous voulez quelque chose que vous n’avez pas, ce qui crée une perspective malheureuse ou déséquilibrée.

Si nous vivons dans le moment présent, nous ne passons pas notre temps à penser à ce que nous voulons, nous passons notre temps à être qui nous sommes. Être ici maintenant est un état d’esprit beaucoup plus paisible et puissant que de souhaiter que quelque chose se produise à l’avenir.

C’est pourquoi les habitudes sont un moyen plus puissant de catalyser le changement et la croissance que de fixer des «objectifs». Fixer des objectifs est un exercice mental qui met l’accent sur ce que nous n’avons pas, tandis que les habitudes nous font envisager une série d’actions réelles qui mèneront à une vie vraiment meilleure.

Il est facile de fixer des objectifs, mais les habitudes sont l’un des moyens les plus efficaces de nous déplacer de A à B.

Si les objectifs sont la carte, les habitudes sont le moteur

Sans le moteur, vous n’irez nulle part, quoi que dise la carte

Les habitudes sont puissantes parce que grâce à un effort relativement petit mais constant, nous pouvons réaliser une grande croissance à long terme. Les habitudes nous aident à développer une routine positive, qui peut conduire à une transformation personnelle.

Une façon d’aborder le développement de nouvelles habitudes est d’utiliser le principe des micro-actions. Plutôt que d’essayer de faire plusieurs grands changements à la fois, nous commençons par de très petits changements et créons une habitude autour de ces très petits efforts. Les micro-actions sont simplement un très petit engagement de temps axé sur une action spécifique.

Donc, si notre «objectif» est de perdre du poids en 2020, nous pourrions créer une nouvelle habitude qui nous amènera vers notre objectif. Mais plutôt que de prendre un engagement énorme – comme 5 heures par semaine dans notre club de sport – nous pourrions nous engager à 5 minutes d’exercice par jour. Une fois que nous avons commencé ces 5 minutes d’exercice, il peut y avoir des jours où nous décidons de continuer pendant 30 à 60 minutes, mais si nous nous engageons au moins à ces 5 minutes, nous créons une habitude positive et un sentiment d’accomplissement.

Si nous prenons un engagement important – disons 5 heures par semaine de sport – mais que nous arrêtons après un mois, nous sommes revenus à zéro, n’ayant fait aucun changement tangible dans nos vies. Et puisque nous avons «échoué» à atteindre notre objectif, nous finissons par nous sentir coupables et finissons probablement par prendre du poids plutôt que par perdre du poids. En d’autres termes, une micro-action© bien exécutée vaut 1000 buts que nous nous fixons mais n’atteignons jamais.

Les mini-actions peuvent être appliquées à presque toutes les parties de notre vie. Nous avons tous 2 ou 5 minutes par jour pour faire quelque chose de positif pour nous-mêmes ou pour les autres.

Faisons donc de 2020 l’année des micro-actions©!

Myriam Keita-Brunet

Myriam a fondé et dirige Training Angel pour aider les DRH et les Directions Financières et Générales à valoriser le Capital Humain en prouvant son retour sur investissement financier et extra financier. Elle est portée par une conviction (et une énergie qui fatigue parfois son entourage) : le collectif rend possible ce que l’individu, seul, trouve insurmontable. Elle est aussi présidente d’un réseau de 200 membres RH et formation, InForm’Elles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top
×Close search
Rechercher