skip to Main Content

l’AFEST : la formation interne comme stratégie face à la guerre des talents

guerre des talentsD’ici à 2030, les entreprises dans le monde manqueront  de 85,2 millions de talents, une pénurie anticipée par 23 % seulement des chefs d’entreprise en France. Ces chiffres émanent d’une étude réalisée par le cabinet international Korn Ferry

Par ailleurs, le besoin en compétences pour accompagner les nouvelles forme de travail vont croître dans les prochaines années.

Développer sa marque employeur et sa réputation est devenu un enjeu de taille. Mais ce ne sera pas suffisant : lorsque tout le monde cherche les mêmes compétences, des stratégies alternatives se dessinent. Et l’une d’elle est la formation.

  • Former les collaborateurs pour leur assurer une mobilité vers des postes où l’on n’arrive pas à recruter
  • Former des nouvelles recrues qui ne présentent pas le profil parfait mais que l’on peut rapidement faire monter en compétences sur des postes difficiles à pourvoir.

Oui, mais, celà peut représenter des investissements colossaux....sauf si l’on profite de la récente réforme gouvernementale sur la formation professionnelle, pour mettre l’accent sur les Actions de Formation en Situation de Travail (AFEST).

  1. Identifier des experts en internes qui maîtrisent tout ou partie des compétences manquantes à l’entreprise
  2. Transformer ces experts en référents -formateurs occasionnels internes
  3. Animer cette communauté pour qu’elle se professionnalise et devienne votre “armée” pour gagner  “la guerre  des talents”.

Voici une clé stratégique pour préparer les mutations profondes que les entreprises  vont devoir vivre dans les 10 prochaines années.

Si vous souhaitez  réfléchir sur ce sujet, découvrez notre formation certifiante “référent AFEST” ou contactez-nous tout simplement : mkeita@training-angel.com

 

Myriam Keita-Brunet

Myriam a fondé et dirige Training Angel pour aider les DRH et les Directions Financières et Générales à valoriser le Capital Humain en prouvant son retour sur investissement financier et extra financier. Elle est portée par une conviction (et une énergie qui fatigue parfois son entourage) : le collectif rend possible ce que l’individu, seul, trouve insurmontable. Elle est aussi présidente d’un réseau de 200 membres RH et formation, InForm’Elles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top
×Close search
Rechercher